accueil/home

 

"La réalité est ici, partout, pareille à l'apparence : retirez la première couche, celle qui rend visible le pays d'aujourd'hui, et aussitôt paraît un pays plus ancien qui, lui-même, n'est qu'une couche posée sur un pays encore plus vieux. L'arrachement des surfaces successives est une action qui laisse le spectateur perplexe devant la planéité parfaite des images : n'y aurait-il pas là-dessous d'autres vues ensevelies sous la couche superficielle, et qu'il faudrait faire transparaître ? Quand on creuse le sol, on rencontre des formes d'où émanent des manières de vivre - ces manières sont là à l'intérieur d'une matière aussi aérienne et volatile que la matière visuelle, qui est le fond où restent fixes les formes et les images, et c'est du temps."

Bernard NOEL, "L'ombre des temps" in Euphrate. Le pays perdu, Actes Sud, 2000.

Familistère #1